Derniers articles sur la Cuisson Basse Température :

Dangers de la cuisson : de nouveaux doutes

La récente parution d’une étude menée il y a quelques années relance les doutes sur les dangers de la cuisson à chaleur vive. Cette étude Suédoise, relayée ces jours-ci par le journal Dailymail, a porté sur un groupe d’ouvriers suivis car ils avaient un taux d’acrylamide trop élevé dans le sang. L’acrylamide est une substance reconnue cancérigène.

Les dangers de la cuisson vive

Cette étude a montré que les personnes suivies consommaient fréquemment des aliments riches en amidon et cuits à température élevée, et que c’était la raison du taux important de cette substance dans leur organisme. Lorsqu’ils sont cuits à une température supérieure à 120°C, frits, rôtis ou grillés, les aliments riches en glucides (les féculents par exemple, le pain, les pommes de terre, etc…) libèrent alors de l’acrylamide ; c’est ce que l’on appelle la réaction de Maillard. Cette réaction apporte une couleur dorée aux aliments et modifie leur saveur.

L’acrylamide pourrait être impliquée dans la survenue de cancers, notamment les cancers du rein et des ovaires. On en trouve notamment dans les chips, les frites, le café, les biscuits sucrés et salés, les pains grillés, les biscottes et le pain mou. Cette substance est également présente dans la fumée de tabac.

Pour éviter tout risque sur la santé, les chercheurs ayant réalisé cette étude conseillent ainsi de faire cuire les aliments à basse température, en les faisant au plus dorer, jamais griller.

Comment cuire à Basse Température pour éviter les dangers de la cuisson ?

Pour cuire à basse température et éviter tous les possibles dangers d’une cuisson trop forte, plusieurs solutions existent.

La solution la plus simple est d’utiliser des ustensiles de cuisson spécifiques, qui vous permettront de contrôler la température de cuisson. Vous pourrez ainsi stopper vos plaques de cuisson lorsque la température atteint 60 °C ou 80°C et préserver tous les nutriments de vos aliments.

Le four basse température vous offre également cette possibilité. A défaut, la cuisson en papillote dans un four classique réglé sur 100°C vous permettra de limiter la montée en chauffe tout en respectant vos aliments.

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 20 septembre 2016.

Les bienfaits de la cuisson vapeur et vapeur douce

Parmi tous les modes de cuisson, la cuisson à la vapeur douce est sans contexte l’un des plus sains. La cuisson à la vapeur consiste à cuire des aliments par contact avec de la vapeur d’eau. C’est donc un mode de cuisson doux, surtout lorsque la vapeur n’est pas réalisée sous pression comme avec certains cuit-vapeurs du commerce. Au contraire, réalisée avec des ustensiles de cuisson vapeur comme le Vitaliseur, le Vapok, le multicuiseur dôme, ou encore les plats asiatiques en bambou, on parle de cuisson à la vapeur douce. Préservation des nutriments, des saveurs, des couleurs, cuisine diététique, faisons l’inventaire des bienfaits de la cuisson vapeur. …Lire la suite de Les bienfaits de la cuisson vapeur et vapeur douce

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 31 mai 2016.

Cuisson basse température des asperges et légumes de printemps

cuisson-basse-temperature-des-aspergesLa cuisson des asperges et autres légumes fragiles de printemps est un sujet de préoccupation pour de nombreux gourmets. Peut-on oser le cuisson basse température des asperges, ou est-il plus sûr de se cantonner à la cuisson « à l’anglaise » (à l’eau) ? Ou encore faut-il sortir carrément des sentiers battus avec une cuisson au four ?

…Lire la suite de Cuisson basse température des asperges et légumes de printemps

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 3 mai 2016.

Que faire du jus de cuisson ?

Lorsque vous cuisinez à basse température, notamment les légumes, vous vous retrouvez certainement avec du jus de cuisson.

En effet, pour les légumes les plus durs (choux, navet, autres légumes racines) ou les viandes, il est souvent utile d’ajouter un peu d’eau dans le fond de votre ustensile de cuisson à basse température. Cela permet que la chaleur douce cuise les aliments sans les faire accrocher, ni les assécher, tout en respectant leurs nutriments.

Pour les légumes plus mous, c’est-à-dire plus riches en eau (courgette, tomate, poivron…), il est inutile de rajouter de l’eau : celle qu’ils contiennent va être libérée naturellement ; elle facilitera leur cuisson.

Dans tous les cas, à la fin de la cuisson de votre plat, vous vous retrouvez certainement avec du « jus de cuisson » dont vous vous demandez que faire.

…Lire la suite de Que faire du jus de cuisson ?

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 29 janvier 2016.

Recette à basse température d’automne : champignons aux châtaignes

Faire une recette avec une sauteuse basse températureLa cuisson basse température permet de cuisiner tous types d’aliments en sublimant leurs saveurs et en conservant leurs nutriments.

Voici une délicieuse recette d’automne à basse température.
Cette préparation à base de champignons et châtaignes se consomme seule aussi bien qu’en accompagnement de viandes ou volailles.
…Lire la suite de Recette à basse température d’automne : champignons aux châtaignes

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 30 novembre 2015.

La cuisson basse température s’invite sur M6

La cuisson basse température est la « cuisine tendance » qui fait de plus en plus parler d’elle !

Les bienfaits de cette cuisson lente sont désormais reconnus, à tel point que la chaîne de télévision M6 en a fait un sujet de reportage pour son journal.
…Lire la suite de La cuisson basse température s’invite sur M6

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 3 octobre 2014.

La cuisson basse température : une autre façon de cuisiner

Découvrir la cuisine basse température et la mettre en pratique va révolutionner votre quotidien.

La cuisson basse température a de nombreux avantages :
– elle conserve toute la saveur des aliments
– elle préserver les oligo-éléments et les vitamines
– elle permet une cuisson sans eau et sans matières grasses
– elle est économe en énergie
…Lire la suite de La cuisson basse température : une autre façon de cuisiner

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 22 juillet 2014.

Cuisson à basse température ou cru : que choisir pour votre santé ?

Faire le choix de l'alimentation vivante : manger cruOn entend, de ça et là dans le domaine de la santé naturelle et de l’alimentation vivante, beaucoup de choses contradictoires sur les vertus du cru.

Les crudivores (personnes qui mangent uniquement cru) sont de plus en plus nombreux, et font parler d’eux. Ils basent leur régime alimentaire sur le fait que de nombreux nutriments (enzymes, vitamines, minéraux…) sont détruits par la cuisson. En mangeant cru, ils cherchent donc à bénéficier d’une alimentation vivante et riche, qui leur apporte tout ce dont leur corps à besoin.
…Lire la suite de Cuisson à basse température ou cru : que choisir pour votre santé ?

Article de Ann-Charlotte - Dernière mise à jour : le 30 avril 2014.
Page 1 sur 8 de Cuisson Basse Température123Dernière »